Les structures d’accueil et de soutien proposées par l’ESAT Valence

Composé de six structures distinctes, le complexe d’établissements médico-sociaux du Plovier abrite l’ESAT Valence. Cette structure dispose des infrastructures et du personnel nécessaire à l’accompagnement et au soutien médico-social nécessaires aux adultes handicapés. Elle permet surtout d’offrir des opportunités de travail rémunéré aux patients qui bénéficient d’une orientation par le CDAPH.

Le soutien des personnes handicapées à l’ESAT Valence

L’ESAT Valence propose l’accueil, l’accompagnement et le soutien des patients qui sont sujets à des handicaps. Ces derniers sont évalués par le CDAPAH, pour identifier les capacités des patients à réaliser certaines tâches. Cela permet entre autre de les orienter vers des tâches spécifiques. La structure propose entre autre deux ateliers, pour leurs permettre d’accéder à un travail rémunéré. Entre autres, les adultes handicapés qui bénéficient d’une autonomie et d’une indépendance suffisante peuvent profiter d’un atelier de sous-traitance industrielle. En fonction des capacités du patient, ce dernier peut également être intégré dans un atelier horticulture. Ce dernier permet à la personne prise en charge par le programme d’aide par le travail de participer à la production florale sur place.

L’ESAT Valence pour préserver l’autonomie

L’ESAT Valence propose le soutien médico-social des patients adultes qui présentent une autonomie suffisante afin de pouvoir réaliser un travail rémunéré. Cette structure propose un accompagnement et une aide personnalisée pour préserver l’autonomie et maintenir le lien social des patients. Une surveillance médicale rigoureuse est également au rendez-vous et est accompagnée par des évaluations médico-psychologiques régulières. Les personnes handicapées qui bénéficient d’une validation par le CDAPH sont ainsi aidées et stimulées par le travail, afin de bénéficier d’une meilleure autonomie et d’un lien social préservé.

A propos de l'auteur

yannick

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire